Passerelle sur le Cher à Tours

Tours, Indre et Loire

2001

Conception architecturale des ouvrages et équipements de la Ligne Grande Vitesse Est Européenne

  • Coût du projet : 1,18 M€
  • Maîtrise d’ouvrage : SET Société d’équipement de la Touraine
  • Maîtrise d’œuvre : Scetauroute / Jean Muller International / Alain Spielmann Architecte
  • Construction : Freyssinet International / Matière

Ouvrage nominé pour le Footbridge Award 2002 « Bridge and Engineering »

Passerelle suspendue de 235 m de portée. La passerelle relie la ville de Tours au quartier des deux Lions. Suspendue à un câble unique passé sur deux pylônes en « A » de 33 m, cette passerelle survole, sans portée, le Cher et ses îlots sur 235 m. Esthétique – Intégration au site L’ouvrage projeté qui relie deux quartiers différents trouve son origine dans le quartier des Deux-Lions dont la qualité de l’aménagement et le modernisme sont marqués. Il franchit un site remarquable sur le plan de l’environnement : le cher et ses divagations, les îles… Ce site fait l’objet d’aménagement de promenades sur ses berges, et d’un projet de bateau-bus. Le Cher reçoit une navigation de plaisance.

Données techniques : Longueur 235 m, hauteur des pylônes : 35 m, angle des pylônes 69 °